Rachat et restructuration de crédit :  taux durée et éligibilité

Le rachat de crédit est une technique bancaire qui connaît un succès grandissant ces dernières années, en France. Aujourd’hui, il n’apparaît plus comme le traitement social du surendettement, mais comme une véritable solution financière d’intérêt public, destinée également aux emprunteurs solvables.
Son rôle est de corriger un « mal endettement », occasionné par différentes causes éventuelles :

  • Votre budget est équilibré, avec un taux d’endettement dans les normes, mais vous devez envisager un nouveau crédit pour financer, un projet ou une dépense incontournable.
  • Votre budget doit faire face à une baisse sensible de revenus : des sorties inévitables (mariage, naissance, retraite) ou encore des accidents de vie (perte d’emploi, maladie, incapacité temporaire de travail, etc.)
  • Votre endettement est très important et mal adapté à votre budget.

Dans tous les cas, le rachat de crédit permet de libérer votre pouvoir d’achat, pour retrouver une certaine capacité à consommer ou à épargner, en équilibrant durablement vos recettes et vos dépenses. Il s’agit d’un outil de gestion budgétaire qui apporte des solutions à un grand nombre de problèmes financiers, ce qui lui vaut le surnom de « Couteau suisse de la finance » !

Les principaux avantages du rachat de crédit

Les avantages du rachat de crédit, au-delà des considérations financières mentionnées plus haut, est de conserver une qualité de vie et de préserver son patrimoine. Deux éléments fondamentaux pour conserver un statut social et s’éloigner d’un surendettement, souvent synonyme d’exclusion. En outre, le regroupement de crédits permet de n’avoir qu’un seul prêt, une seule mensualité et surtout, un seul interlocuteur.

Par contre, cette solution de financement présente un coût, qu’il est nécessaire de bien appréhender car il varie fortement en fonction de différents éléments :

  • - Les frais inhérents à la restructuration du crédit (frais de banque et d’intermédiation, frais de notaire et d’hypothèque, frais de cautionnement mutuel, etc.) ;
  • - Le taux d’intérêt appliqué ;
  • - L’augmentation de la durée de remboursement.

Cependant, comme souvent le taux pratiqué est inférieur à la moyenne de ceux des prêts rachetés (surtout s’il s’agit de crédits renouvelables), à durée égale, le coût d’un rachat de crédit est globalement moins élevé.

Aujourd’hui, cette solution est proposée par trois canaux de distribution :

  • - Les banques de dépôt ou les banques commerciales : elles n’offrent souvent cette solution qu’à leurs bons clients, à travers un produit « maison » qui ne représente pas forcément le meilleur du marché.
  • - Les sociétés de crédits : elles sont spécialisées pour la souscription de crédits à la consommation et ne proposent, que des formules standards, à certains profils de clients
  • - Les courtiers en crédits : comme le rachat de crédit est au cœur de leur métier, ils font jouer la concurrence pour obtenir le meilleur pour leurs clients. En contrepartie, ils se rémunèrent par une commission d’intermédiation, convenue au préalable et incluse dans le prêt final.

Un rachat de crédit est une solution bancaire : elle n’efface pas votre dette mais modifie simplement ses conditions (taux et durée) pour davantage de souplesse au quotidien.