Crédit travaux : un crédit affecté à la résidence principale ou secondaire

A l’image du crédit automobile et du crédit moto, le crédit travaux est un crédit affecté, appartenant à la grande famille des crédits à la consommation. Quelle que soit la nature des travaux que vous avez à effectuer, le crédit travaux couvre vos besoins de rénovation, d’agrandissement, de terrassement, de décoration, d’améliorations d’ensemble de la construction, aussi bien pour votre résidence principale que pour votre habitation secondaire.

Montant et taux du crédit travaux

Le montant maximum du crédit travaux est fixé à 21 500 €, pour une durée allant de 4 à 84 mois. Si l’ensemble des actions à réaliser sur votre maison / appartement dépasse cette somme, il est conseillé de souscrire un crédit immobilier.

Comme la plupart des crédits affectés, vous pouvez bénéficier de taux très avantageux, associés à un niveau d’emprunt conséquent. Cependant, vous ne bénéficiez d’aucune souplesse d’utilisation : vous devez obligatoirement effectuer les travaux correspondant aux contrats signés, présentés lors de la souscription du crédit travaux. La majorité des établissements financiers vous demandera un minimum d’apport personnel en guise de garantie. Cependant, sachez qu’en cas de destruction ou de détérioration, le paiement des mensualités doit continuer.

Conditions de souscription

Les conditions de souscription du crédit travaux sont relativement simples : vous devez être majeur, habiter en France métropole, ne pas être inscrit au fichier de référence des incidents de remboursement, et payer les mensualités fixées au départ, selon le calendrier établi au préalable et ceci, jusqu’à la fin du crédit. Le statut de locataire, au même titre que celui de propriétaire, vous permet de souscrire à ce crédit.

Services liés au crédit travaux

Les services liés au crédit travaux varient en fonction des organismes financiers mais ils ont tous pour but d’accompagner au mieux l’emprunteur pendant toute la durée du remboursement. De plus, s’agissant d’un crédits à la consommation, la loi protège ce dernier contre l’impulsivité d’un achat, en imposant des règles aux établissements : remise d’une offre préalable, délai de réflexion, droit de rétractation, souplesse des modalités de remboursement permettant notamment l’anticipation.

Le danger des crédits à la consommation de toutes natures – loisirs, automobile, moto, voyage, etc. – se situe au niveau de l’utilité réelle de leur souscription. Avant de signer un document, il s’agit de vous interroger sur le caractère primordial de l’achat car il vous engage dans le présent, mais également pour l’avenir. Si la souscription est inévitable, il est important de réaliser plusieurs demandes, pour ensuite comparer les offres, surtout au niveau des taux de crédits, de l’assurance, des modalités de remboursement anticipé, des frais de dossier et de la durée du crédit travaux.

Le recours à une solution de financement, pour réaliser des travaux dans son habitation, ne présente, ni inconvénients, ni risques majeurs : veillez à négocier le taux proposé dans l’offre préalable car il est évidemment négociable. Si le monde de la finance vous intimide et si ses concepts vous apparaissent un peu trop flous, n’hésitez pas à recourir à un courtier. Son réseau et son savoir-faire vous permettront d’obtenir d’excellentes conditions et parviendront même, parfois, à absorber sa commission.