Crédit immobilier ou prêt amortissable : modalités d'octroi et réglementation

Aujourd’hui, il existe de nombreux organismes spécialisés – à l’image des banques traditionnelles, des banques en ligne ou des établissements financiers – qui proposent la souscription à un crédit immobilier. Ce type de financement permet, à la personne qui emprunte, de devenir propriétaire immobilier d’un bien, qu’il soit en construction, déjà établi ou en rénovation.
S’agissant du prêt le plus utilisé en France, le « crédit immobilier » - ou le « prêt immobilier » - attire par la diversité de ses offres et de ses services. Existant depuis 1971, en France, ce marché mature garantit des solutions adaptées à tout un ensemble de besoins exprimés par les consommateurs.

L’octroi d’un crédit immobilier est un moment important qui requiert du temps et une bonne analyse des offres présentes sur le marché. Généralement, il s’articule autour de plusieurs prêts, souscrits de manière individuelle ou combinés. Le rôle du banquier est, ici, de les assembler pour monter un plan de financement le plus adapté à la situation du client, en jouant sur la durée et les mensualités. Parmi la gamme de prêts associés au crédit immobilier :

Le prêt bancaire immobilier ou prêt amortissable

Le prêt bancaire immobilier ou prêt amortissable est accessible à tous, sans critères spécifiques. Comme toutes ces conditions sont définies à l’avance (mensualités, taux, période de remboursement), la question majeure à se poser, pour un prêt de cette nature, est : taux variable ou taux fixe ? Cependant, sachez qu’aujourd’hui la majorité des banques limite les risques en proposant des solutions « paramétrées », comme par exemple, un taux variable capé (ou taux révisable capé) qui fixe le taux maximum à ne pas dépasser.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro (PTZ) est le résultat d’une convention passée entre l’Etat et les établissements de crédit signataires. L’Etat s’engage à verser une subvention à titre compensatoire, à l’organisme de crédit, pour permettre aux emprunteurs d’accéder à un crédit immobilier, sans intérêts, ni frais de dossier. Cependant, cette offre ne concerne que les primo-accédants c’est-à-dire, les personnes n’ayant pas été propriétaires durant les deux ans précédant la demande de prêt. Conçu comme un prêt complémentaire plafonné, le PTZ ne peut être utilisé sans un autre prêt bancaire classique.

Autres prêts

Les banques, ou autres établissements financiers, proposent une multitude de prêts qui peuvent se combiner parfaitement à votre plan de financement : prêt in fine, prêt 1% employeur, prêt conventionné, prêt relais, prêt palier, PAS ou prêt à l’accession sociale, prêt modulable, etc.

La souscription à un crédit immobilier est une chose importante : en connaissant la réglementation en vigueur et les différents types de prêts immobiliers, vous pourrez éviter quelques pièges (les garanties optionnelles de l’assurance, les frais de dossier, le remboursement anticipé, le taux de crédit, etc.). Naturellement, si la négociation ou le monde financier soulève quelques inquiétudes, vous pouvez recourir à un courtier. Ces professionnels de la finance vous font gagner du temps et de l’argent car, en obtenant des taux, souvent plus avantageux que vous, ils parviennent, généralement par le fruit de leur travail, à absorber le prix de leurs services.